LMdS_JTeul_

Dans un monde où il pleut de l’acide sulfurique, naît un enfant, sourire aux lèvres, dans une famille plutôt lugubre. Une sorte de famille Adams ! Les parents, Mishima et Lucrèce, ont pour commerce une boutique où l’on trouve de tout pour se suicider. Les enfants, Vincent (comme Van Gogh) et Marilyn (comme Monroe), sont à l’image de la perfection aux yeux de leurs géniteurs : proches de la dépression, moroses et  ennuyeux. Tout est normal donc, si ce n’est le petit dernier, Alan, qui n’arrête pas de rire, chantonner, saluer les gens, … Bref, ce gamin respire le bonheur de vivre ! Il va bouleverser le cours des choses dans cette famille ternie par les habitudes mais surtout par la présence de mort qui y règne.

 

Lu d’une traite, ce court roman se présente sous une couverture d’humour noir. Abracadabrant, impensable, scandaleux, effrayant, comique sont les mots qui me venaient à l’esprit alors que je tournais les pages. Ce livre montre que tout peut changer, évoluer et ce, même dans un monde où rien ne va plus. Alan est le rayon de soleil dans la famille Tuvache. Et je me réjouis à penser que, partout, une âme joyeuse comme lui est là, quelque part, bourrée d’optimisme, de rêves et d’amour car, quand on y pense, c’est tout de même ça le plus important !

 

Bref, cette première découverte de l’auteur me confirme sa réputation. Je compte bien lire un jour Je, François Villon dont j’ai lu un extrait cette année en cours de français, ou bien le célèbre Montespan, ou tout simplement le premier qui me tombera dans les mains ! =)

Clémence. 

Le Magasin des Suicides

Jean Teulé

Pocket 2008

157 pages

Première publication en 2007 aux éditions Julliard