mardi 5 juillet 2011

« Ubik »

            « Une image s'impose à son cerveau agité et fatigué : celle d’un oiseau prisonnier d’une toile d’araignée géante. L’image semblait avoir la patine du temps, et il en étant effrayé; cette ancienneté paraissait réelle, au pied de la lettre. Et elle avait en même temps quelque chose de prophétique. Mais il ne pouvait déterminer exactement quoi. » (p.126)             J’avais déjà beaucoup entendu parler de ce livre sans jamais m’y intéresser. Il faut... [Lire la suite]